V. Une invitée de marque partie 1

   V.        Une invitée de marque partie 1
V.	Une invitée de marque partie 1
Lorsque Lucy ouvrit les yeux, elle les plongea dans ceux de Natsu qui réveillé depuis un moment la contemplait en silence. Natsu la voyant réveillée tenta de s'emparer de ses lèvres mais Lucy le stoppa.
Lucy : « Natsu. Est-ce que tu sais ce que tu es en train de faire ? »
Lucy avait posé la question. Il fallait bien qu'un des deux remette les pieds sur terre. Et elle doutait que Natsu sache vraiment ce qu'il faisait. C'était donc à elle de prendre les choses en main si elle ne voulait pas qu'ils souffrent.
 
Natsu qui se demandait pourquoi son amie le prenait pour un idiot répondit.
Natsu : « Bien sûr. J'allais t'embrasser. Tu me prends pour qui ?! »
Lucy : « Ce que je veux dire, c'est est-ce que tu sais pourquoi tu fais ça ? »
Natsu : « Parce que j'en ai envie ! ».
Natsu tenta une nouvelle fois de fondre sur les lèvres de la belle blonde qui l'intercepta de nouveau.
Lucy : « Mais pourquoi en as-tu envie ? Tu sais Natsu, il existe deux sortes de baiser. »
Natsu : « Comment ça ? »
Lucy : « Et bien tu pourrais avoir envie de m'embrasser parce que c'est moi ou parce que tu veux embrasser. »
Natsu : « Je ne comprends pas. »
Lucy : « La différence vient des sentiments que tu ressent pour la personne que tu embrasses. »
Natsu : « C'est-à-dire ? »
Lucy soupirant : « Eh bien. Imagine que tu as le choix entre une tarte aux pommes achetée chez le pâtissier et une tarte aux pommes réalisée par Happy. Laquelle choisirais-tu de manger ? »
Natsu avec un sourire : « Les deux ! »
Lucy : « Tu ne peux en choisir qu'une !!! »
Natsu réfléchit.
Natsu : « Celle de Happy ! »
Lucy : « Pourquoi ? »
Natsu : « C'est évident, parce que c'est mon ami ! »
Lucy : « C'est ça ! Et bien pour les baisers, c'est la même chose ! Tu dois savoir si ce que tu désir c'est une tarte aux pommes ou un gâteau préparée par une personne spécifique ! »
Natsu était un peu perdu et cela se voyait à sa tête. Lucy soupira.
Lucy : « Réfléchis-y d'accord ? Et quand tu auras une réponse donne-la-moi. Ok ? »
Natsu : « Mouai. »
 
Lucy s'extirpa des draps pendant que Natsu se rallongea en mettant les mains derrière sa tête. Il ne comprenait pas ce que Lucy avait tenté de lui expliquer. Que pouvait-elle bien lui vouloir ? Il en avait envie c'est tout ! Y-avait-il besoin de plus ?! Il n'avait pas envie d'y réfléchir, cela lui donnait la migraine.
 
Lucy sortit de la salle de bain et laissa la place au mage de feu. La douche avait fait du bien à Lucy. Avant d'y entrer elle avait le c½ur lourd. S'il s'était agi d'un autre homme que Natsu, elle n'aurait pas eu besoin de se poser la question quant à ses motivations. Mais Natsu était à bien 
V.	Une invitée de marque partie 1

des égards resté un enfant. Même si depuis le début de la mission elle découvrait qu'il était plus mâture qu'elle ne le pensait. Aussi avait-elle prit une décision, elle n'y penserait plus tant qu'il ne lui aurait pas répondu. Et s'il s'avérait qu'il ne ressentait rien de particulier pour elle et bien elle prendrait sur elle et ils resteraient amis.
 
Natsu sortit à son tour de la salle d'eau et s'assit sur le lit à côté de Lucy. Il avait envie de la prendre dans ses bras et de respirer son parfum mais il savait que Lucy ne le lui permettrait pas. Il se promit de ne plus rien tenter jusqu'à ce qu'il ait résolu l'énigme qu'elle lui avait posée.
Lucy : « Aujourd'hui, nous devons en découvrir plus sur les employés ! Je vais essayer de tirer les vers du nez à Kev et Shella en les aidants dans leurs tâches. Je te laisse t'occuper de Christian et Bludy. »
Natsu : « Ok. »
Lucy : « Pour engager la conversation, tu pourrais leur parler des choses qu'ils aiment. Bien sûr tu ne leur dis pas que tu sais qu'ils aiment ça !! »
Natsu : « Ouai. C'était quoi déjà ? Les livres pour Christian et la peinture pour Bludy ? »
Lucy : « Oui. »
Natsu : « Ok. Allons-y. »
 
V.	Une invitée de marque partie 1

Natsu prit la main de Lucy et ils partirent vers la cuisine pour le petit déjeuner. Natsu tenait fermement la main de Lucy, le visage crispé. Lucy, elle, regardait par terre.
 
Ils arrivèrent les derniers. Les autres étant déjà en pleine conversation, ils ne remarquèrent pas le trouble entre eux.
Lucy : « Qui d'important doit venir ? »
Shella : « Ah Salut Lucy, Natsu ! C'est Sylia, la top model !!! Elle vient cet après-midi. »
Bludy : « Elle doit porter une ½uvre du maitre pour une séance photo dans quelques jours. »
Christian : « Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi elle vient aujourd'hui. »
Shella : « Je pensais que le maitre te l'aurais dit. »
Christian : « Non. »
Bludy : « Nous verrons bien. C'est toi Natsu qui t'occupera d'elle. On compte sur toi pour tout nous raconter au dîner ! »
Natsu avec un grand sourire : « Vous pouvez compter sur moi. »
 
Lucy fixait Kev mais ce dernier ne levait pas le visage de son assiette. Lucy trouva étrange qu'il ne participe pas à la conversation. Sa chambre était remplie de poster de Sylia. La top model de ses rêves venait à la résidence où il travaillait et cela ne semblait pas l'affecter.
Christian, Shella et Bludy sortirent de la cuisine. Lucy fit un signe à Natsu qui le lui rendit et les suivit.
Kev commença à ramasser les assiettes. Lucy l'aida à débarrasser.
Kev : « Merci Lucy. Mais tu dois avoir du travail. »
Lucy : « En fait. Je n'ai pas grand-chose à faire ce matin. Je peux rester t'aider ? Ca nous permettrait d'apprendre à nous connaitre. »
Kev : « Oui avec plaisir. J'ai toujours une montagne de chose à faire le matin. »
Lucy : « Génial ! »
Kev lavait les ustensiles et Lucy les essuyait.
Lucy : « C'est génial que Sylia vienne ici ! Je vais pouvoir lui demander un autographe !!! »
Kev : « Je ne pense pas qu'elle t'en donnera un. »
Lucy surprise : « Hein ?! Pourquoi ? Tu la connais ? »
Kev : « Pas vraiment. »
Lucy ne dit rien. Elle savait que pour faire parler quelqu'un contre sa volonté rien ne valait un bon silence. Quelques minutes plus tard, alors qu'ils rangeaient les ustensiles, Kev reprit la conversation.
Kev : « Je l'ai rencontré une fois. J'ai toujours admiré son travail aussi je me suis approché d'elle. Prenant mon courage à deux mains, je lui ai demandé un autographe. Mais elle m'a envoyé balader et demandé de ne pas lui gâcher la vue. »
Lucy : « Pas charmante en effet. »
Ils avaient fini les corvées du petit déjeuner. Ils commencèrent à éplucher les légumes pour le déjeuner.
Lucy : « Tu travaillais où avant ? »
Kev : « Dans une auberge dans une ville près de la frontière sud. Mais ils ont dû fermer après une attaque de monstres. J'ai fait les petites annonces et c'est comme ça que je suis arrivé ici. Et toi Lucy ? Comment se fait-il qu'une aussi jolie femme que toi ait fini ici ? »
Lucy : « Et bien. Ma mère est morte lorsque j'étais jeune et je ne me suis jamais entendu avec mon père. Je cherchais un travail lorsque j'ai rencontré Natsu. Il m'a pris sous son aile. A force de travailler ensemble on est tombé amoureux et on s'est marié. Natsu a toujours la bougeotte alors nous changeons souvent d'employeur. »
Kev se tourna vers Lucy et la plaqua contre le plan de travail.
Kev : « Donc si nous travaillons ensemble, il y a une chance que tu finisses par tomber amoureuse de moi. »
 
Lucy n'eut pas le temps de répondre que Kev fondait sur ses lèvres. Kev  se retrouva par terre deux mètres plus loin. Lucy l'avait repoussé de toutes ses forces. Elle avait le souffle court et le regard furieux.
V.	Une invitée de marque partie 1
Lucy : « J'aime Natsu. Il est le seul et l'unique. Même s'il ne m'avait pas pris sous son aile je suis sure qu'on se serait rencontré un jour et que l'amour serait né. Alors ne t'avise plus de poser la main sur moi ! »
 
Sur ce Lucy sortit de la cuisine. Elle monta les escaliers rapidement et s'enferma dans sa chambre. Elle se jeta sur le lit, respira la fragrance de Natsu qui parfumait les oreillers et pleura.
Tout ce qu'elle avait dit à Kev, elle le pensait. Jusqu'ici elle avait réussi à contenir ses sentiments pour le dragon slayer. Ils étaient les meilleurs amis et elle n'avait pas voulu gâcher ça. De plus ne voulant pas mettre de nom sur ce qu'elle ressentait pour lui, elle n'était pas sure qu'il s'agisse d'amour.
Mais voilà, elle l'avait dit tout haut et maintenant il lui était impossible de refouler ses sentiments. Natsu, ce Natsu si immature et insouciant tenait désormais son c½ur entre ses mains. Elle pleura longtemps et s'endormit.
 
Pendant ce temps Natsu était avec Bludy qui balayait le hall, et surveillait la porte d'entrée.
Natsu : « Dis-moi Bludy, il y a quelque chose que tu aimes faire dans la vie ? Peindre, lire ? »
Bludy : « Oui j'adore peindre. Surtout des paysages et des personnes. »
Natsu : « Tu ne peints pas d'objets ? »
Bludy : « Parfois mais ce n'est pas ce que je préfère. »
Natsu : « As-tu déjà peint une des créations du maitre ? »
Bludy : « Non. J'aurais bien aimé mais il les garde on ne sait où dans son bureau. J'ai déjà fouillé là-bas pour en voir une lorsque je suis entré à son service. J'aurais aimé pouvoir les contempler mais je n'en ai jamais eu l'occasion. »
Natsu : « Elles sont si bien cachées ? »
Bludy : « Oui. Jamais personne n'a réussi à les trouver. Tu ne risques donc pas de perdre ta place d'agent de sécurité pour vol de bijoux. Ah ah ah. »
Natsu : « Je vois. C'est rassurant. Bon je vais aller faire le tour de la propriété pour vérifier que tout est en ordre. »
Bludy : « A plus tard !!! »
Natsu : « Ouai. »
 
Durant sa ronde Natsu aperçu Christian sortir du bureau de Kagliwostolf.
Natsu : « Christian ? »
Christian : « Oui Natsu ? »
Natsu : « Je croyais que le maitre était absent ce matin. »
Christian : « C'est exacte. Je déposais juste le courrier du matin.»
Natsu : « Je suis nouveau comme agent de sécurité. Avez-vous le droit de rentrer dans ce bureau durant l'absence de son propriétaire ? »
Christian : « Ah ah ah. Vous n'avez pas été embauché pour rien. Monsieur Kagliwostolf et moi nous connaissons depuis l'enfance. Nous avons très peu de secret l'un pour l'autre. »
Natsu : « Vraiment ? Dans ce cas vous devez savoir si la sécurité entourant les bijoux créés par monsieur Kagliwostolf est suffisante. Il ne m'a rien dit à ce sujet et sans connaitre le lieu où il les cache, je ne peux les protéger. »
Christian : « Ne comptez pas sur moi pour vous le dire. Qui me dit que vous n'allez pas les voler. Même si le maitre vous a choisi lui-même et m'a dit de vous faire confiance. »
Natsu : « Vous savez donc où ils sont cachés ? »
Christian : « Dans le bureau mais je n'en sais pas plus. Même devant moi, il ne relâche pas sa vigilance. Ainsi un éventuel voleur n'aurait aucune information à me soutirer. Ce qui me protège de ces énergumènes. Ah ah ah.»
Natsu : « Je vois. Dans ce cas je vais reprendre mon inspection. »
 
Natsu se rendit à la cuisine. Il était presque l'heure de déjeuner et il voulait raconter à Lucy ce qu'il avait appris. En arrivant il eut beau chercher, il ne vit que Kev.
Natsu : « Lucy n'était pas avec toi ? »
Kev : « Si mais elle ne se sentait pas bien alors elle est partit. »
Natsu fronça les sourcils. Quelque chose n'allait pas il le sentait. Il prit la direction de leur chambre pour vérifier si elle y était. Il l'a trouva allongée sur le lit profondément endormie. Il 
V.	Une invitée de marque partie 1

passa une main sur sa joue, relevant ses cheveux afin d'admirer son visage. Il remarqua des traces de larmes. Ainsi elle avait pleuré pensa Natsu. Etait-ce à cause de lui ? A cause du fait qu'il n'ait pas encore choisi entre les deux tartes aux pommes ? Il s'en voulait. Plus que tout au monde il ne supportait pas de la voir pleurer.
Natsu : « Lucy réveilles-toi. »
Lucy bougonna mais ouvrit un ½il. Elle se frotta les yeux.
Lucy en baillant : « Natsu. Qu'est-ce que tu fais là ? »
Natsu : « Il est l'heure d'aller déjeuner. »
 
Lucy se leva et épousseta son costume. Natsu l'observait. Elle était vraiment adorable dans son costume. Lucy sentit le regard de Natsu et releva la tête. Elle rougit sous son regard de flamme.
Lucy : « Les autres doivent nous attendre. »
 
Il allait lui attraper la main mais elle l'esquiva. A cet instant elle n'aurait pu lui résister s'il l'avait attiré à lui. Assis sur le lit, il avait les cheveux en bataille et la chemise entrouverte. Lucy le trouvait de plus en plus sexy. Elle ne rêvait que d'une chose, s'avancer vers lui, passer ses jambes de part et d'autre de son corps. Sentir ses mains sur ses hanches, glisser ses propres mains dans les cheveux roses et mêler sa langue à la sienne. Mais elle devait tenir sa résolution et résister jusqu'à ce qu'il ait trouvé la réponse à sa question. Natsu la suivit jusqu'à la cuisine.
 
Le repas se passa dans l'effervescence. Sylia devait arriver juste après le déjeuner. Lucy n'adressa pas un regard à Kev qui faisait comme s'il ne s'était rien passé. Cependant il gardait le même visage sombre depuis qu'ils l'avaient vu ce matin.
 
A la fin du déjeuner festif les employés se déployèrent dans la demeure. Bludy nettoya à nouveau le hall et le salon pour qu'ils soient resplendissants à l'arrivée du top model. Natsu se planta droit devant le grand escalier du hall prêt à ouvrir la porte. Kev débarrassa la table avec son air renfrogné, comme imperméable à l'agitation générale. Christian replaça des tableaux qui ne demandaient rien. Et Shella se précipita dans la buanderie pour récupérer le linge qui devait avoir fini de tourner et aller l'étendre avant l'arrivée de Sylia.
 
Lucy suivit Shella pour en apprendre plus sur la jeune femme.
Lucy : « Shella, je vais t'aider à étendre le linge, ça ira plus vite. »
Shella : « Merci Lucy ! Je veux être prête pour quand Sylia arrivera. J'ai déjà préparé un stylo et un magazine pour qu'elle me fasse un autographe. »
Lucy : « Je vois que tu as pensé à tout. Aller on y va. »
Lucy et Shella prirent les paniers de linges mouillés et sortirent dans le jardin. Se mettant chacune à une corde de l'étendage, elles commencèrent à épingler les draps.
Lucy : « Dis-moi Shella comment en es-tu venu à travailler pour monsieur Kagliwostolf ? »
Shella : « Mes parents sont morts quand j'étais enfant, tués par un monstre. Et je me suis retrouvé dans un orphelinat. Un jour une dame est passée et a demandé qui souhaiteraient apprendre à tenir une maison. Ne sachant pas quoi faire de moi, j'ai accepté. Elle m'a tout appris, la cuisine, le ménage, la lessive. Nous étions installées dans une ville voisine. Elle avait une boutique à elle et les habitants nous confiaient des tâches diverses selon leurs besoins. Mon prédécesseur est venu nous solliciter plusieurs fois car il se faisait vieux et avait du mal avec les tâches les plus tenaces. Puis la dame pour qui je travaillais est décédée et il était prêt de la retraite alors il m'a recommandé. Je ne le remercierais jamais assez. »
Shella fit un grand sourire à Lucy tout en continuant sa tâche.
Lucy : « Parce que grâce à ça tu as rencontré l'homme de ta vie. »
Shella rougit fortement.
Shella : « Je ne vois pas de quoi tu parles ! »
Lucy : « Vraiment ? Donc je peux faire de Kev mon amant ? »
Shella baissa les yeux. Elle semblait triste.
Shella : « Depuis que tu es arrivée, j'ai bien vu que tu lui plaisais. Si il te plait aussi, faites ce que vous avez à faire. »
Lucy : « Non mais c'était une blague ! Une blague ! Kev ne m'intéresse pas du tout. Je suis mariée et un seul homme à gérer c'est déjà beaucoup, crois-moi !! »
Shella hocha la tête mais n'avait pas l'air d'aller mieux.
Lucy : « Il n'a jamais eu ce genre d'attention envers toi ? »
Shella : « Non.  Il n'aime que les blondes de toute façon. »
Lucy trouvait Shella magnifique avec ses longs cheveux bruns et ne voyait pas pourquoi elle ne ferait pas craquer le jeune homme. Cependant elle ne comprenait pas comment la jeune femme pouvait ressentir quoi que ce soit pour un dragueur dans son genre.
Lucy : « Tu lui as dit ce que tu ressentais pour lui ? »
Shella : « Non. Ca servirait à quoi ? Il deviendrait encore plus distant qu'il ne l'est déjà. »
Lucy allait polémiquer sur le sujet lorsqu'un fiacre s'avança dans l'allée.
Shella : « Ce doit être la top model. »
Elles regardèrent autour d'elle, il restait encore la moitié du linge à étendre.
Lucy : « Laisse, je vais finir. Va demander ton autographe. »
Shella : « Non ça ira merci. Par contre tu devrais y aller, ils vont surement avoir besoin de toi. »
Lucy : « Ok. A tout à l'heure. »
Lucy comprenait que Shella ne veuille pas voir l'homme qu'elle aime baver devant une autre. Lucy couru jusqu'à la demeure.
 
Natsu ouvrit la grande porte avant que Sylia ne sonne et l'escorta dans le salon. Sylia était magnifique, une grande chevelure blonde, une poitrine parfaitement proportionnée à sa taille de mannequin et des yeux violet envoutants. Elle était habillée d'une robe rouge moulante qui la mettait en valeur et assortit à son rouge à lèvres. Ses yeux étaient fardés et sa peau brillait. Sa beauté entrait en concurrence avec celle de Mirajane et d'Erza. Natsu la pria de s'asseoir sur un des canapés et referma la porte. Il sortit prévenir le maitre de la demeure que son invitée était arrivée. De toute évidence Christian avait été plus rapide car Harold Kagliwostolf descendait déjà les escaliers. Lucy entra à ce moment là.
 
V.	Une invitée de marque partie 1
Harold Kagliwostolf en s'adressant à Lucy : « Pourriez-vous nous apporter du thé ? »
Lucy fonça vers la cuisine et demanda à Kev de préparer du thé et des petits gâteaux. Harold Kagliwostolf et Natsu entrèrent dans le salon.
Harold Kagliwostolf : « Sylia ! Bienvenue. On m'a dit que vous désiriez me voir avant la séance photo. Que puis-je faire pour vous ? »
Sylia : « Monsieur Kagliwostolf. Ravie de vous revoir. J'ai demandé à venir vous voir car j'aurais un service à vous demander. »
Harold Kagliwostolf : « Je vous écoute. »
Sylia : « Et bien pour me préparer à une séance photo et mettre en valeur l'objet j'ai besoin de saisir son essence. Aussi j'aimerais que vous me le montriez maintenant afin que je puisse me préparer pour la séance photo d'après-demain. »
Harold Kagliwostolf : « Je suis désolé mais cela ne va pas être possible. Afin que le bijou ait tout son éclat pour la séance photo, il ne doit pas paraitre à la lumière avant l'heure dite. »
Sylia : « Vraiment ? »
Harold Kagliwostolf : « Oui et j'en suis désolé. Pour vous remettre de votre voyage, laissez-moi vous proposer une tasse de thé. »
Sylia : « J'accepte volontiers. »
Harold Kagliwostolf : « Bien. Je vais demander à mon personnel de s'en occuper au plus vite. Maintenant veuillez me pardonner mais j'ai à faire. »
 
Kagliwostolf sortit de la salle et aperçu Lucy qui sortait avec un chariot à roulette de la cuisine. Il monta les escaliers et entra dans son bureau. Il espérait que les mages de Fairy Tail retrouvent le collier rapidement. Il avait réussi à inventer une excuse pour ne pas montrer le bijou avant la séance photo. Mais il ne pourrait pas trouver d'excuse valable pour ne pas présenter le C½ur de Printemps le jour J.
 
V.	Une invitée de marque partie 1
A peine la porte du salon fermée, Sylia se leva et se dirigea vers Natsu. Natsu qui ne savait pas trop ce qu'il devait faire la laissa venir à lui. Elle se colla contre lui. Il se recula pour s'éloigner de cette beauté au regard envoutant. Il se prit l'autre canapé et s'y étala de tout son long. La jeune femme se plaça sur lui, plongeant son regard violet dans le sien. Elle cola son corps au sien et commença à se mouvoir sur lui.
 
Natsu allait protester lorsqu'elle ferma ses lèvres d'un baiser, engouffrant sa langue dans la cavité du jeune homme. Natsu ne savait pas comment se sortir de cette situation. Il sentit une des mains du top model glisser vers son sexe et commencer à le caresser. Il voulait la repousser mais un de ses bras était coincer sous lui et l'autre tenait déjà la deuxième main baladeuse de Sylia. Natsu ne savait que faire. Son corps réagissait au contact de la belle jeune femme mais il n'avait qu'une envie, fuir au loin cette malade qui s'était jetée sur lui.
Sentant le membre du domestique se raidir, Sylia détacha ses lèvres des siennes.
Sylia murmurant au creux de l'oreille de Natsu : « Tu sais où il est n'est-ce pas ? Le C½ur de printemps, où est-il ? »
Natsu avec une voix rauque : « Je ne sais pas. »
Sylia avec un sourire carnassier : « Je vois. »
Elle plongea ses lèvres sur le cou de Natsu et le lécha puis elle lui mordit l'oreille tout en continuant à presser son membre durci. Natsu leva les yeux au plafond espérant y trouver la solution à son problème et poussa un gémissement sous les caresses répétées de Sylia.
 
Lucy aida Kev à préparer le plateau puis le mit sur un chariot à roulette. Elle sortit à reculons de la cuisine en tirant le chariot. Une fois sortit de la cuisine, elle fit faire le tour à son chariot pour pouvoir le pousser. Sur le chariot était disposé des petits cookies et mielleux aux chocolats ainsi que deux petites assiettes, cuillères, tasses et soucoupes. Il y avait un sucrier et une théière d'où s'échappait un doux parfum de citron-menthe. Lucy réajusta ses vêtements pour être présentable et se passa la main dans les cheveux.
Lucy : « Yosh. »
Elle était prête. Elle avança jusqu'à la porte du salon et y toqua. Elle n'entendit pas de réponse. Elle recommença doucement. Toujours pas de réponse. Le salon était grand et les portes épaisses. Lucy se dit que c'était certainement la raison pour laquelle elle n'avait pas entendu de réponse. De plus si les occupants du salon étaient assis trop loin, ils ne l'entendraient pas frapper à la porte. Lucy ouvrit donc tout doucement la porte et passa un ½il à travers pour vérifier qu'elle pouvait entrer. Elle ne vit personne sur le canapé de gauche aussi ouvra-t-elle un peu plus la porte. Sa tête se tourna vers le canapé de droite.
 
Le c½ur de Lucy manqua un battement. Natsu était allongé sous la top model et poussait un gémissement en fixant le plafond pendant que la jeune femme le caressait et l'embrassait dans le cou, une de leur main jointe. La poitrine de Lucy lui faisait mal. Elle avait la réponse à son interrogation. Natsu était en rut. Il n'avait jamais nourrit de sentiments particuliers à son égard. Lucy aurait voulu partir en courant mais elle restait figée devant le spectacle qui s'offrait à elle. A croire qu'elle voulait se blesser elle-même. Oui c'était cela. Elle voulait se blesser mortellement au c½ur pour ne plus jamais aimer, ne plus jamais souffrir comme elle souffrait maintenant.
 
Natsu essayant toujours de faire trouver une solution à son cerveau tourna la tête vers le reste de la salle, espérant y trouver quelque chose qui pourrait l'aider. Et là, il vit Lucy qui les regardait d'un regard froid. Il était à la fois horrifié et heureux qu'elle soit là. Il ne savait pas très bien pourquoi mais l'idée que Lucy le voit avec une autre femme lui déchirait le c½ur. D'un autre côté, sa partenaire étant arrivée, elle pourrait l'aider à se sortir de cette situation.
 
Lucy s'avança silencieusement vers le canapé avec son chariot et le fit intentionnellement percuter la petite table basse qui se trouvait devant le canapé. Le contenu du chariot se déversa sur Sylia. Sylia qui n'avait pas remarqué la présence de Lucy se dressa d'un bon sous la chaleur du thé qui la brûlait à travers ses vêtements.
Sylia : « Non mais ça va pas ?! Faites un peu attention ! Vous avec ruiné ma robe !! »
Lucy faussement désolée : « Oh pardon, excusez-moi. Je vais tout de suite chercher de quoi vous essuyer. »
Natsu s'était relevé du canapé et regardait avec crainte sa partenaire.
Lucy se retourna et se dirigea vers la porte du salon.
Lucy : « Ah  Natsu, tu devrais aller te changer. Tes vêtements sont tâchés. »
 
Natsu regarda son uniforme qui était mouillé et tâché de chocolat. Il s'excusa auprès de l'invitée, prit un change dans la buanderie et monta dans sa chambre.
 
V.	Une invitée de marque partie 1

Lucy croisa Shella en sortant du salon et lui demanda de s'occuper de Sylia. Lucy sortit alors dans le jardin et marcha jusqu'à ne plus être visible de la demeure. Là, elle s'adossa à un arbre, se laissa tomber, replia ses jambes sur lesquelles elle posa sa tête et les prit dans ses bras.
Le vent se leva et ébouriffa ses cheveux faisant apparaître une de ses joues sur laquelle coulait un mince filet d'eau salée.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.101.118) if someone makes a complaint.

Comments :

  • fairy-althea

    27/04/2016

    La-Plume-Bleue wrote: "C'est vraiment trop mignon quand Lucy avoue que Natsu est le seul et l'unique homme dans son coeur.. Mais Natsu est un crétin de ne pas pouvoir se retenir avec la top model et de ne pas faire la différence entre ses sentiments ^^ J'aime bien la comparaison avec la tarte aux pommes ;)"

    Natsu n'est que homme idiot, hélas ^^

  • La-Plume-Bleue

    26/04/2016

    C'est vraiment trop mignon quand Lucy avoue que Natsu est le seul et l'unique homme dans son coeur.. Mais Natsu est un crétin de ne pas pouvoir se retenir avec la top model et de ne pas faire la différence entre ses sentiments ^^ J'aime bien la comparaison avec la tarte aux pommes ;)

  • fairy-althea

    24/12/2015

    NaLu wrote: "Sylia cette grosse p**e dsl de m'avoir enporter mais sérieusement elle est... je connais aucun mot pour la décrire que sal**e mais trop génial ta fic c:"

    Je pense qu'elle mérite amplement tous ces gros mots ^^
    Merci ^^

  • NaLu

    24/12/2015

    Sylia cette grosse p**e dsl de m'avoir enporter mais sérieusement elle est... je connais aucun mot pour la décrire que sal**e mais trop génial ta fic c:

  • fairy-althea

    29/04/2015

    Merydiane wrote: "J'imagine tropblabscene. Natsu, enbrut monpetit ! Tu deviens un homme !!!"

    Fini l'innocent Natsu ^^

  • Merydiane

    29/04/2015

    J'imagine tropblabscene. Natsu, enbrut monpetit ! Tu deviens un homme !!!

  • fairy-althea

    08/03/2015

    Lucy126 wrote: "Elle est horrible, Natsu est déjà assez baka comme ça pour ne pas comprendre ses sentiments alors si elle viens tout gâchée ça va pas le faire. "

    C'est clair. Et pourtant elle s'en sort bien malgré ça ^^^
    Natsu et Baka ne veulent pas dire la même chose ? lol

  • Lucy126

    08/03/2015

    Elle est horrible, Natsu est déjà assez baka comme ça pour ne pas comprendre ses sentiments alors si elle viens tout gâchée ça va pas le faire.

  • fairy-althea

    06/12/2014

    The-DarkSky-of-the-Angel wrote: "Sylvia je vais t'arracher la peau avec mes ongles, te couper en deux, jusqu'à ce que tu te vide de ton sang, mixer le tout et le donner à Happy pour qu'il le mange !!!"

    Il risque d'avoir du mal à l'avaler ^^
    C'est une peste !!!!

  • The-DarkSky-of-the-Angel

    06/12/2014

    Sylvia je vais t'arracher la peau avec mes ongles, te couper en deux, jusqu'à ce que tu te vide de ton sang, mixer le tout et le donner à Happy pour qu'il le mange !!!

Report abuse