VIII. Fin de mission

  
 VIII.        Fin de mission
VIII.	Fin de mission
Lucy se réveilla tôt. Elle avait encore sommeil mais le divan commençait à lui donner mal au dos. Elle s'étira et fit quelques mouvements d'échauffements pour dégourdir ses muscles. Natsu la regardait assis dans le fauteuil.
Lucy : « Tu pourras aller te coucher dès que le maitre sera là. Je monterais la garde. Nous aurons besoin de ta force pour coincer Sylia cet après-midi. »
Natsu en baillant : « Aye ! »
 
Lucy sortir du bureau, rejoignit leur chambre et prit une douche. Elle se changea et se coiffa.
Lorsqu'elle descendit au premier étage, elle aperçut Harold Kagliwostolf sortir de sa chambre et se diriger vers son bureau. Elle se hâta de prendre de quoi petit-déjeuner dans la cuisine. Kev n'étant pas encore réveillé, rien n'était prêt et elle du préparer son thé elle-même. Elle engloutit son repas en chemin et frappa quelques minutes plus tard à la porte du bureau.
Harold Kagliwostolf vérifiait que le collier était à sa place, tandis que Natsu regardait dehors.
Harold Kagliwostolf: « Bonjour Lucy. Alors qu'avez-vous prévu pour aujourd'hui ? »
Lucy : « Je pense que Sylia va tenter de voler le collier dès qu'elle en aura l'occasion. Aussi, je propose de remplacer le collier par un faux puis de la prendre sur le fait. »
Harold Kagliwostolf: « Un faux ?! Mais nous n'aurons jamais le temps d'en fabriquer un ! »
Lucy : « Ne vous inquiétez pas, je m'en occuperais. »
Harold Kagliwostolf: « Et pour la séance photo, que ferons-nous ? Je ne veux pas qu'une voleur pose avec mon collier !»
Lucy : « Nous demanderons à l'agence de mannequins du magazine de nous envoyer quelqu'un en urgence dès que nous aurons arrêté Sylia. »
Harold Kagliwostolf : « Bien. Faisons ainsi. »
 
Lucy et Natsu sortirent du bureau. Natsu passa prendre son petit-déjeuner. Kev et les autres employés s'y trouvaient, mais il était trop fatigué pour faire la conversation. Il monta dans sa chambre et se laissa tomber sur le lit. Il entoura le coussin de ses bras et huma son odeur.
Natsu : « Hum, l'odeur de Lucy. »
Il n'en fallut pas davantage à Natsu pour tomber dans les bras de Morphée avec un grand sourire.
 
Durant ce temps, Lucy montait la garde devant le bureau du maitre de la demeure. Elle vérifia le petit-déjeuner du maitre avant de le lui apporter puis attendit dans le couloir.
VIII.	Fin de mission
Lucy : « Ouvres-toi porte du lion. Léo ! »
Un écran de fumées jaunes apparut, puis se dissipa sur un magnifique jeune homme aux cheveux châtains semblables à une crinière portant des lunettes de soleil et un costard noir sur une chemise blanche.
Loki : « Bonjour ma Princesse. »
Lucy : « Loki. J'ai besoin de toi pour surveiller les alentours pendant que je garde la porte. »
Loki : « Vos désirs sont des ordres Princesse. Mais la prochaine fois que tu m'appels, j'espère que ce sera pour qu'on aille diner tous les deux. »
Lucy : « Et puis quoi encore ! Va bosser !!! »
Loki : « Si tu as besoin de moi, hurle. »
Lucy : « Je sais me défendre ! »
Loki rit et prit les escaliers pour sortir de la demeure et inspecter les environs.
 
La matinée se passa sans incident. Si Sylia en avait toujours après le collier, elle avait sans doute décidé de passer à l'action durant la séance photo qui aurait lieu l'après-midi même. Kev se tint correctement toute la matinée également.
 
Natsu se réveilla juste à temps pour rejoindre les autres employés pour le déjeuner. Il se restaura goulument puis relaya Lucy pour qu'elle puisse à son tour prendre son repas. Une fois rassasiée Lucy rejoignit Natsu dans le bureau du maitre.
Lucy : « Ouvres-toi porte des gémeaux. Gemini ! »
Deux petits être bleus apparurent dans un écran de fumées bleues.
Gemini : « Lucy-sama. »
Lucy : « Gemini, je veux que tu prennes l'apparence de ce collier et que tu gardes ta transformation jusqu'à ce que je dise d'arrêter. Tu peux faire ça ? »
Gemini : « Nous n'avons jamais fait ça mais c'est dans nos corde. »
Harold Kagliwostolf montra le collier aux petits êtres bleus. Gemini se métamorphosa en C½ur de Printemps. La ressemblance était si frappante et parfaite que le créateur du bijou lui-même ne pouvait certifier que l'original était celui qu'il avait dans la main. Il n'en était sure que parce qu'il ne l'avait pas lâché une seule seconde. Il replaça le C½ur de Printemps original dans son coffre-fort.
Harold Kagliwostolf : « Euh. Normalement je présente mes bijoux dans un écrin mais je suppose qu'ils doivent respirer alors je peux les mettre sur un buste si vous le désirez. »
Lucy : « Oui, merci. »
Harold Kagliwostolf : « En tout cas c'est stupéfiant. Heureusement que vous faites partie d'une guilde officielle mademoiselle. Sinon vous seriez une redoutable voleuse ! »
VIII.	Fin de mission
Natsu : « Lucy ne ferait jamais ça ! »
Lucy : « Il le sait Natsu. Monsieur Kagliwostolf me faisait un compliment. »
Natsu : « Ah ok. »
Ils rirent tous les trois de la boutade. Maintenant que Gemini était en place, c'était au tour de Natsu et Lucy de se tenir prêt.
 
Les employés du magazine de mode dans lequel devait paraitre les photos arrivèrent vers quatorze heures à la résidence avec le photographe. Natsu se chargea de les diriger dans le vaste salon où devait avoir lieu la première série de photos. Il avait été décidé que trois séries de photos seraient prises. La première dans le salon en tenue de bal. La seconde dans une chambre du deuxième étage en lingerie fine. La dernière dans le jardin, habillée à la dernière mode. Les professionnels installèrent leur matériel dans le salon. Sylia était arrivée en même temps qu'eux et se faisait maquiller dans un coin du salon. Natsu la surveillait de même que les employés présents. Lucy était restée dans la cuisine avec Kev pour l'avoir à l'½il et être proche de Natsu lorsque le moment d'arrêter le coupable serait venu.
 
Sylia portait une longue robe couleur ivoire dont le bustier était incrusté de saphirs et de broderies du même bleu foncé que les pierres. A partir de la taille la robe s'évasait pour donner une impression de flottement à chaque pas de la jeune femme. Le bas de la robe était relevé par une multitude de fleurs bleu foncé reliées par un filament bleu brillant. Sa robe était maintenue par deux bretelles bouffantes de même couleur ivoire que la robe et qui couvrait en partie ses épaules et dégageait son buste. Ses cheveux étaient relevés élégamment avec une épingle à cheveux bleu foncé surmontée d'une fleur semblable à celles qui ornaient le bas de la robe. Ses chaussures étaient de fins escarpins gris argentés qui faisaient penser à des souliers en diamants. Un diadème étincelant était posé sur sa tête, une paire de boucles d'oreille pendantes représentant des c½urs en diamants de bonne taille et un bracelet en argent à son poignet gauche. Il ne manquait que le collier et le mannequin serait prête.
La tenue mettait en valeur sa longue chevelure blonde et le violacé de ses yeux ajoutait une impression d'enchantement à l'ensemble.
 
Durant la séance photo, Sylia serait accompagné d'un célèbre mannequin masculin du nom  de Jeremy. Il portait un costume bleu à queue de pie assorti à la robe et une chemise ivoire. Ses chaussures et le mouchoir de poche qu'il affichait étaient également ivoire ; ses cheveux étaient plaqués par du gel de chaque côté de sa tête pour donner une touche rétro à son personnage.
Harold Kagliwostolf apporta le collier sur son buste et le présenta à Sylia.
Harold Kagliwostolf : « Voici le C½ur de Printemps. »
Sylia : « Magnifique ! Vraiment magnifique ! »
Harold Kagliwostolf mit le collier autour du cou de Sylia en le manipulant avec des gants afin de ne pas ternir l'éclat du bijou.
Le réalisateur de la séance photo annonça que tous les préparatifs étaient prêts.
Le réalisateur : « Sylia et Jeremy, venez ici. »
Sylia : « Excusez-moi mais je dois aller me repoudrer le nez avant. »
Le réalisateur soupira et lui accorda la pause toilette. Sylia se dirigea vers le hall et poussa la porte des toilettes qui était joliment cachée par une des colonnes du hall. Lucy épiait ce qu'il se passait dans le hall depuis la cuisine.
Lucy : « Kev va rejoindre Sylia. Je serais cachée juste à côté de la porte. Tu verras qu'elle n'est pas celle que tu penses. »
Kev : « Bien. »
Kev et Lucy traversèrent le hall. Kev entra dans les vastes toilettes. Sylia se tenait devant la glace, un collier dans chaque main.
Kev : « Sylia. »
Sylia : « Ah Kev. Finalement, je n'aurais pas eu besoin de toi. Cette contrefaçon que j'ai fait faire et mon intelligence m'ont permis de récupérer le collier seule. Tu peux partir. Je n'ai plus besoin de toi. »
Kev s'approcha de Sylia et l'enlaça.
Kev : « Mais je t'aime ma chérie. Et maintenant que tu as le collier, nous pouvons partir loin tous les deux. »
Sylia le rejeta violemment.
Sylia : « Non mais tu rêves ! Qui voudrait vivre avec un roturier comme toi ?! Je n'ai plus besoin de toi, dégages ! »
Kev : « Mais... Tu m'as dit que tu m'aimais ! »
Sylia : « Et bien j'ai menti. Ah ah ah »
Kev tomba à genoux. Sylia se passa le faux collier autour du cou et rangea Gemini dans une petite boite qu'elle cacha dans un recoin des toilettes. Puis elle sortit et retourna dans le salon sans apercevoir Lucy cachée derrière une colonne. Lucy rejoint Kev et tenta de le consoler. Mais elle n'avait pas beaucoup de temps et décida de l'emmener dans la laverie pour que Shella s'occupe de lui. Il eut tout de même la présence d'esprit d'indiquer à Lucy où Sylia avait caché le collier.
 
Lucy alla ensuite dans le salon et fit un signe à Natsu et à Harold Kagliwostolf.
Harold Kagliwostolf : « Attendez ! »
Harold Kagliwostolf s'avança jusqu'à Sylia et regarda de plus près de collier.
Harold Kagliwostolf : « Ce n'est pas le C½ur de printemps ! »
Le réalisateur : « Que voulez-vous dire ? »
Harold Kagliwostolf : « Ce que je veux dire c'est que le collier qui est sur cette jeune femme n'est pas le C½ur de Printemps mais une contrefaçon. »
Sylia : « C'est vous-même qui m'avez mis ce collier autour du cou ! »
Harold Kagliwostolf : « Et bien vous avez dû en changer mademoiselle. »
Le réalisateur : « Vous êtes sûr ? »
Harold Kagliwostolf : « Absolument certain et je peux vous en fournir la preuve. »
Lucy s'avança vers eux avec la boite contenant Gemini. Harold Kagliwostolf ouvrit la boite.
Harold Kagliwostolf : « Voici le C½ur de Printemps que j'ai posé sur votre cou il y a quelques instants. Pouvez-vous nous expliquer mademoiselle comment cela est-il possible ?»
Sylia rouge de confusion et de honte : « Vous mentez ! Vous ne m'avez jamais appréciée, c'est pourquoi vous avez vous-même fabriqué un faux collier pour m'accuser d'un crime odieux ! »
Harold Kagliwostolf rit.
Harold Kagliwostolf : « Je peux apporter la preuve que le collier que vous portez n'est pas celui que je vous ai remis. »
Harold Kagliwostolf se tourna vers Lucy.
VIII.	Fin de mission
Lucy : « Gemini ! »
Le collier que tenait Harold Kagliwostolf se transforma en deux petits êtres bleus. Le réalisateur regardait abasourdi. Il ne comprenait plus rien.
Harold Kagliwostolf : « Laissez-moi vous expliquer. Cette jeune femme est une mage de Fairy Tail. Je l'ai engagée car on a tenté de me voler le C½ur de Printemps. Une investigation nous a appris que vous, Sylia, cherchiez à vous emparer de ce bijou. Aussi lui ai-je demandé d'en faire un faux. Ces petits êtres étaient le collier que je vous ai confié. Vous comprenez donc que celui que vous portez actuellement ne peux donc pas être celui que je vous ai mis. De plus, si on analyse le collier que vous portez, je suis sure qu'on prouvera que c'est un faux. »
Sylia : « Sale emmerdeur ! »
Sylia bouillait de rage. Elle tenta de s'enfuir mais Natsu intervint et l'attrapa. Harold Kagliwostolf appela Christian et lui demanda d'aller chercher la garde royale en  ville. Le réalisateur envoya un message au siège du magazine pour qu'on lui envoie rapidement un autre mannequin.
 
Dix minutes plus tard la garde royale emmenait Sylia en prison pour vol. Elle ne passerait que quelques jours en prison mais sa réputation était détruite.
Le réalisateur s'effondra sur un des canapés lorsqu'il lut la réponse de ses supérieurs. Aucune des mannequins de l'agence n'était disponible. Il avait récupéré les bijoux et repris la robe à Sylia.
Le réalisateur : « Comment veulent-ils que je prenne des photos sans mannequin !! »
Harold Kagliwostolf : « Aucune de vos employés ne peux faire les photos ? »
Le réalisateur : « J'ai l'habitude de travailler avec des hommes. Comme vous le voyez, aucune femme de m'accompagne. Avez-vous des employées féminines ? »
Harold Kagliwostolf : « Oui deux. »
Shella et Bludy se présentèrent. Mais Shella était brune et la robe trop ample au niveau de la poitrine. Quant à Bludy, elle était trop vieille.
 
Lucy et Natsu qui avaient escorté le convoi de la prisonnière jusqu'au portail de la propriété revinrent voir ce qu'il se passait dans le salon. Le réalisateur leva les yeux à leur arrivée.
Le réalisateur se leva prestement et tourna autour de Lucy.
Le réalisateur : « La taille est bonne, la poitrine aussi. Elle est blonde. C'est parfait ! »
Il attrapa Lucy et l'emmena vers les maquilleurs.
Le réalisateur : « Occupez-vous d'elle »
Lucy : « Hein ? Hein ? Hein !! »
Le réalisateur : « Ouf. On est sauvé.»
Un employé : « Monsieur !!! Jeremy se sent mal ! »
Le réalisateur : « Quoi ? Dites-moi que je rêve !!! »
Le réalisateur se rendit auprès du beau mannequin.
Jeremy : « Je suis désolé. J'ai dû ingérer un aliment avarié. »
On voyait que le pauvre se retenait de recracher son repas. Le réalisateur s'effondra une fois de plus.
Le réalisateur : « Je suis maudit !! »
Harold Kagliwostolf : « J'ai peut-être une idée à vous soumettre. »
Le réalisateur : « Je vous écoute. Au point où j'en suis tout est bon à prendre. »
Harold Kagliwostolf : « Vous voyez ce jeune homme aux cheveux roses ? C'est le partenaire de la jeune femme. Ils font partis de la même guilde et il est plutôt séduisant et bien construit. »
Le réalisateur s'approcha de Natsu comme s'il était une proie. Natsu sentit un frisson le parcourir mais ne bougea pas. Le réalisateur arracha sa chemise dont les boutons volèrent à travers la pièce.
Le réalisateur : « Belles plaquettes de chocolat. Parfait ! Nous sommes sauvés. Hé les habilleurs, occupez-vous de lui et déshabillez Jérémy ! »
Une demi-heure plus tard. Lucy et Natsu étaient prêts. On leurs fit danser la valse, s'asseoir sur un canapé, trinquer,...
 
La première série de photos terminée, ils se changèrent pour la deuxième série de photos.
Natsu portait un caleçon noir et ses cheveux étaient ébouriffés. Lucy des sous-vêtements noirs sexy composés d'un bustier, d'un string et de collants noirs tenus par un porte jarretelle. Ses cheveux étaient détachés et un peu ondulés. Natsu et Lucy bien que gênés ne protestèrent pas. Ils firent allonger Natsu, Lucy assise sur lui. Ils les prirent en photo enlacés, debout, l'un à côté de l'autre. Et Natsu plaquant sa compagne contre un mur.  Enfin le réalisateur les obligea à une scène de nu.
 
Lucy était allongée sur le lit, les pieds relevés vers la tête du lit. Son visage était relevé et laissait apparaitre le collier resplendissant et une partie de sa poitrine. Le reste, ses bras croisés devant elle le cachaient. Ses cheveux détachés ondulaient autour de son visage et de ses épaules. Natsu était assis dans un fauteuil les jambes croisées pour cacher son intimité et le bras tendus vers Lucy comme s'il voulait lui caresser le visage. Le réalisateur les prit également allongés dans le lit endormis.
La décoration de la chambre donnait une intemporalité aux scènes prises.
 
VIII.	Fin de mission
Ils revêtirent ensuite des habits plus moderne et posèrent dans le jardin. Ils étaient tous les deux vêtus à la nouvelle mode : voyou-cool. Natsu portait un bandana blanc, un tee-shirt rouge à motifs jaune et un pantalon noir avec des baskets blanches. Lucy avait les cheveux détachés et lisses coiffés d'une casquette blanche. Elle portait un débardeur noir un pantalon blanc. Ses chaussures étaient des baskets noires. Elle avait également un sweet-shirt gris ouvert avec la capuche par-dessus la casquette.
Ils s'assirent dos à dos, jouant avec des pâquerettes. Ils les prirent en position de combat et enfin en courant.
Le jardin sentait bon les fleurs et une douce brise atténuait la chaleur de l'été. Le soleil brillait haut dans le ciel et le ciel était bleu. L'après-midi se termina.
 
Le réalisateur content de ses photos, remercia les deux mages et leur promit de leur faire parvenir le magazine en avant-première. Le réalisateur ne pouvant les rémunérer sans l'accord de ses supérieurs leur donna les vêtements de la séance photo. Natsu et Lucy refusèrent mais finirent par accepter. Lucy était aux anges et Natsu imaginait déjà profiter des tenues de la deuxième série de photo.
Les employés du magazine remballèrent leurs affaires et sortirent. Natsu, Lucy et Harold Kagliwostolf se retrouvèrent dans le bureau de ce dernier.
Harold Kagliwostolf : « Merci pour votre excellent travail. Voici les 500 000 jewels promis pour la mission. Vous pouvez également garder les costumes que je vous ai fait faire, je n'en aurais pas l'utilité. Et voici un petit plus. »
Harold Kagliwostolf leur présenta un écrin de velours rouge contenant une paire de boucles d'oreille représentant des petits c½urs. Les c½urs en diamants brillaient tels deux soleils.
Lucy : « Merci. Je ne sais comment vous remercier. »
Natsu : « Merci. »
Harold Kagliwostolf : « C'est moi qui vous remercie pour votre excellent travaille. Si jamais j'ai à nouveau besoin de mages, je m'adresserais à votre guilde. Bon et bien rentrez bien et prenez soin de vous. »
Lucy et Natsu : « Merci, vous aussi. »
Lucy et Natsu sortirent du bureau. Ils montèrent dans leur chambre faire leur valise. Lorsqu'ils descendirent les marches, ils remarquèrent que les employés de la demeure les attendaient devant la porte.
Christian et Bludy leur souhaitèrent bon voyage. Kev qui semblait aller mieux leur remis un panier repas car il était déjà tard. Shella et Lucy s'enlacèrent et promirent de s'écrire.
Lucy : « Bonne chance avec Kev ! »
Shella : « Merci. Je te raconterais comment ça évolue. Prends bien soin de toi Lucy ! »
 
Sur ce Natsu et Lucy sortirent de la demeure, traversèrent le jardin et se dirigèrent vers la ville et sa gare.
Natsu et Lucy prirent le train de dix-neuf heures pour Magnolia. Natsu ronchonna pour monter dans le train mais y monta quand même après un regard noir de sa partenaire à sa proposition de rentrer à pieds.
 
Ils voyageaient depuis deux heures lorsqu'on annonça que le train s'arrêtait. Un groupe de bandit attaquait le train. Natsu se redressa, son mal de c½ur partit à l'arrêt du train. Il frappa ses poings l'un contre l'autre en les enflammant.
Natsu : « Enfin un peu de bagarre. »
Lucy savait qu'il avait été difficile pour Natsu de se retenir de tout casser et de se battre. Après cinq jours de restriction, il pouvait enfin laisser exploser sa frustration.
Natsu continua de frapper les malfrats même après qu'ils aient tous été assommés. Le train reprit sa route et Natsu se rallongea sur la banquette, la tête sur les cuisses de Lucy qui lui caressait délicatement les cheveux.
 
Il était 23h30 lorsque le train arriva à Magnolia. Natsu et Lucy sortirent de la gare en se tenant par la main et en échangeant un regard.
Ils ne pensaient qu'à une seule chose, se rendre chez Lucy et passer la nuit ensemble. Ils auraient le temps d'annoncer à Happy qu'ils étaient rentrés demain. Ce soir ils voulaient être seuls.
La mage céleste inséra la clef dans la serrure de la porte de son appartement et ouvrit la porte. Ils posèrent leurs bagages dans l'entrée. Dès que leurs mains furent libres, ils se jetèrent l'un sur l'autre. La séance photo les avait émoustillés. Ils s'embrassaient à en perdre haleine. Sans se décoller, ils se dirigèrent vers le lit et y basculèrent lorsqu'ils l'atteignirent.
Soudain la lumière s'alluma. Ils se détachèrent et observèrent la pièce. Un petit chat bleu ailé avait la patte sur l'interrupteur.
Happy : « Vous être rentrés ! »
Une masse bleue fondit sur eux. Natsu et Lucy échangèrent un regard désolé puis se sourire. Ils enlacèrent le petit chat et le câlinèrent.
Natsu : « Tu n'étais pas chez Wendy ? »
Happy : « Si, mais vous me manquiez trop alors ça fait deux nuits que je dors ici en vous attendant. »
Ils dormirent tous les trois dans le petit lit de la mage blonde.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.83.207) if someone makes a complaint.

Comments :

  • fairy-althea

    18/09/2016

    Visiteur wrote: "happy arrete de tout gacher !!! ;("

    Happy toujours là au mauvais moment ^^

  • Visiteur

    18/09/2016

    happy arrete de tout gacher !!! ;(

  • La-Plume-Bleue

    22/07/2016

    Merci !

  • fairy-althea

    22/07/2016

    La-Plume-Bleue wrote: "J'aime toujours autant ^^ Je pourrai être prévenue pour l'ensemble des fictions s'il te plait ?? "

    D'accord, je te rajoute ^^

  • La-Plume-Bleue

    22/07/2016

    J'aime toujours autant ^^ Je pourrai être prévenue pour l'ensemble des fictions s'il te plait ??

  • fairy-althea

    06/06/2016

    Visiteur wrote: "et loki dans cette histoire ?! il est invoquer puis plus de nouvelle "

    Oui, je sais. Cependant n'étant pas l'auteur (je ne fais que relier l'histoire) je ne changerais rien. Donc Loki passe à la trappe ^^

  • Visiteur

    06/06/2016

    et loki dans cette histoire ?! il est invoquer puis plus de nouvelle

  • fairy-althea

    28/01/2016

    Luushi wrote: "Il a tout gâcher"

    Comme prévu de sa part ^^

  • Luushi

    28/01/2016

    Il a tout gâcher

  • fairy-althea

    20/04/2015

    lulu-9 wrote: "Le Naluuuuuuuuuu"

    Ok ^^

Report abuse