Ne pleure pas Lucy

Ne pleure pas Lucy

"Tu as pris ma confession pour une plaisanterie. Je savais que tu avais peur pour notre amitié mais ne serait-elle pas plus une excuse pour ne pas t'engager envers quelqu'un que tu pourrais perdre ? Parfois je me demande si ça vaut le coup que je reste près de toi. Cela fait si mal. Je te revoie d'abord ébahi puis commençant à rire. J'ai cru que mon c½ur implosait. 
 
Oui, je dois m'éloigner de toi. J'ai décidé de partir pour quelque temps, je ne sais pas quand je reviendrais mais je sais que ce ne sera plus jamais pareil entre nous. Tu vas dire que c'est de ma faute mais je ne pouvais plus garder ces sentiments au fond de moi.
 
Je souhaite que tu prennes soin de toi pendant mon absence. Je reviendrais plus forte  et totalement guérie de mon amour pour toi. Je sais que cela risque d'être dur, tu agis comme une drogue sur moi mais... Non, il n'y aura pas de mais, j'y arriverai. "
 
Je ne pus finir ma lettre. Les larmes envahir mes yeux et tout devint trouble. Il faut que je me reprenne. Je partis vers ma salle de bain pour me rafraîchir le visage et je me retrouvai, les mains sur le bord du lavabo en train de pleurer toutes les larmes de mon corps. 
 
Je me retournai quand j'entendis un fracas dans la pièce d'à côté. J'espère que personne n'est venu dans ma chambre et vit ma valise à moitié pleine sur le lit. Je ne veux pas avoir à m'expliquer. Je sortis de la salle pour voir mon pire cauchemar. Il était là, debout avec ma lettre mouillée de mes pleurs à la main. Il semble en colère. Je ne vois pas ce qui le dérange dans tout ça. Il faut que je reste froide. 
 
-"Tu as trouvé cette lettre beaucoup plus tôt que prévue. Mais ne t'inquiète pas, je ne dirai pas la véritable raison de mon départ aux autres". 
 
-"Tu crois vraiment que c'est ce qui me gène le plus dans toute cette histoire ? Tu me prends pour qui ? Il n'est absolument pas question que je te laisse partir ! "
 
-"Tu n'as pas voix au chapitre. Mais qu'est-ce que tu fais ?! Ça m'a pris un moment pour faire cette valise ! Tu crois qu'en te comportant comme un gamin capricieux, tu me feras changer d'avis ? Quoi que en réalisant quel abruti tu es je pourrai facilement étouffer mes sentiments. Ah mais non, ce n'est pas possible ! Je sais déjà que tu es un crétin et malheureusement ça ne change rien. Je suis la pire idiote qui existe."
 
-"C'est sûr même. Alors tu vas rester et continuer à en prendre conscience. Je peux d'ailleurs aussi te trouver plein de personne qui te diront que je suis le pire type qui existe au monde".
 
-"Ça aussi je le sais mais mon c½ur ne semble pas relié à mon cerveau. C'est un disfonctionnement chez moi. Laisse-moi passer, il faut que je refasse ma valise. Je pars demain après-midi alors je n'ai plus de temps à perdre. Dégage !"
 
-"Ce n'est pas comme ça que que tu risques de me faire changer d'avis sur un possible couple avec toi. Me retrouver avec une mégère, non merci".
 
Ce fut la goutte d'eau, je me jetai sur lui pour lui faire passer l'envie de se moquer de moi. Il n'avait même pas honte de la manière dont il m'avait traité ? Il m'attrapa les poignets et rit de mes efforts pour le frapper. En entendant ce son, je réalisa qu'il était différent de celui qui était sorti de sa gorge ce jour-là.  Bien que j'ai repassé la scène dans ma tête un nombre incalculable de fois, je n'avais pas fais attention. J'étais trop concentré sur ma douleur. Son rire sonnait faux et j'avais compris qu'il se forçait pour faire croire qu'il pensait que c'était une blague mais aujourd'hui, il est clair, joyeux. Et cela me fit arrêter. Était-il heureux que je parte ? Je le repoussai de toutes mes forces. Il recula. 
 
-" Tu n'es même pas triste que je parte ? Va-t-en je t'en pris". 
 
-"Je ne suis pas triste car tu vas rester. Et si tu décides de partir tout de même, je te suivrais. Ces derniers mois depuis ta déclaration, j'ai beaucoup réfléchi. Ce n'est pas comme tu le crois un manque d'amour que j'ai pour toi, mais un manque de confiance en moi. Je t'aime cela je l'ai réalisé il y a longtemps. Ne fais pas cette tête. C'est vrai, tu m'as plu dès que je t'ai vu à la guilde la première fois. Cependant je sais aussi que je suis un solitaire. Je ne pense pas pouvoir former un couple qui durerait dans le temps. Je suis également souvent morose et je ne veux surtout pas que cela déteigne sur toi".
 
-"Ce ne sont que de faux obstacles. Je suis prête à te laisser parfois seul pour ne pas t'étouffer, les compromis dans un couple sont importants. Quoi qu'il en soit c'est trop difficile de rester auprès de toi quelque soient tes sentiments ou l'absence de sentiment".
 
-" Que cherches-tu à me dire ? Que tu ne me supportes plus par rapport à ma réaction de ce jour-là ? Et toi sais-tu ce que cela fait d'être en train de rire avec une amie et que tout à coup sans que l'on sache pourquoi elle vous dit qu'elle vous aime comme une femme aime un homme et non pas un ami ? "
 
-" Tu crois que j'avais prévu de te le dire ? Je n'ai tout simplement pas pu les retenir ces mots ! C'est si rare que l'on soit que tous les deux et tu avais l'air si rayonnant que c'est sorti tout seul. Comme si mes sentiments s'étaient retrouvé à l'étroit dans mon corps et qu'ils devaient sortir. De toute façon il fallait bien que ça arrive un jour !"
 
-" En attendant, je viens de te dire que je t'aime et tu es en train de me crier dessus !!"
 
-" Tu as peut-être dit que tu m'aimais mais pas que nous pourrions être ensemble !! T'es un crétin de ne pas faire la différence !" j'en eus assez et partis de chez moi. 
 
Je rentrerais quand je serai calmée et que je serai sûre qu'il n'est plus dans mon appartement ! Ça m'énerve ! En ces derniers mois soit on s'évite, soit on se crie dessus. Et après il se demande pourquoi je veux m'éloigner. Crétin est bien un nom qui lui va ! Je vis un peu plus loin Wendy et Carla, je préfère les éviter pour l'instant. Je ne suis pas d'humeur pour une discussion. Je continuai donc à marcher sans but ou plutôt si celui de m'éloigner de la raison de mon état.
 
Il a cru que quoi ! Qu'en me faisant sa déclaration mais sans aller plus loin ça me remonterait le moral ? Que j'en serai heureuse ? Il me prend pour qui !! Je décidai de faire demi-tour et de lui dire encore ses quatre vérités ! Pourquoi je devrais être la seule à me sentir mal ! 
 
Quand j'arrivai à mon appartement, il était encore à l'intérieur avec les bras plein de mes vêtements. 
 
-" Les autres ont raison, tu es un pervers Grey !"
 
-" Je refuse que tu partes, en quoi cela fait de moi un pervers ? !"
 
-" Je te signale que les vêtements que tu tiens n'étaient pas dans ma valise ! "
 
-" Oui, mais ceux-là sont déjà cachés. Ainsi que tes valises. Impossible de partir maintenant !"
 
-"T'es vraiment stupide parfois. Il suffit seulement que j'achète ce dont j'aurai besoin pendant le voyage".
 
-" Faux ! Tu as dit à Mira il y a quelques jours que ton compte était à sec. Qu'il fallait que tu travailles. Et si tu pars de Fairy Tail, il te sera difficile de trouver des missions."
 
Je ne pouvais qu'être étonnée qu'il en sache autant sur moi ces derniers temps alors qu'il n'était jamais à la guilde. Mira parlait décidément trop.
 
-"Je ne pense pas que tu m'aimes Grey. En tout cas pas de l'amour qu'un homme à envers la femme de sa vie !"
 
-"Comment tu le saurais ! Là c'est toi qui préjuge de mes sentiments !"
 
-" Non ! Je sais juste que moi je ne pourrai pas rester auprès de toi comme une amie avec les sentiments que j'ai en ce moment. Je ne pourrai pas te voir vivre une aventure comme d'habitude en souriant. Maintenant que je t'ai avoué mon amour je pense que même pour toi cela pourrait être difficile de continuer comme avant. Ça ne te ferait rien de te pavaner devant moi avec une nouvelle conquête ? Tu ne te sentirais pas coupable ? En définitive, ça nous briserait tous les deux. Il vaut mieux que je parte !" déclarai-je avec des grelots dans la voix.  
 
-"Je ne veux pas". 
 
-" Dans la vie, on ne peux pas faire ou avoir ce que l'on veut. Tu le sais parfaitement. Il n'y a pas beaucoup de choix possible pour nous. Soit tu m'aimes et nous formons un couple et advienne que pourra, soit nous restons amis et là il vaut mieux que je parte le temps que mes sentiments changent". 
 
Il partit sans rien dire. Son choix était fait et il me faisait si mal. Je refis une valise avec les vêtements non cachés et un sac. Je déposai celui-ci au dehors de la guilde et allai vers le tableau de mission. J'y punaisai la lettre destinée à mes amis et je repartis pour prendre mon train. J'avais pu échanger mon billet de train pour aujourd'hui. Cela m'avait coûté de l'argent que j'aurai préféré garder en secours mais c'était une urgence. Je m'assis sur le banc, attendant et me remémorant tous les moments joyeux ou pas que j'avais passé ici. Il fallait que je les laisse pour commencer un nouveau départ. Une voix annonça mon train. Je passai les portes de mon wagon et je m'installai à la première place que je trouvai. Dans quelques minutes, ma vie changerait. J'espérai en mieux mais je savais que ça allait prendre du temps. Je regardai par la fenêtre pour dire au revoir à cette ville.
 
Le train se mit en mouvement et je ne pus retenir mes larmes. Quelqu'un s'assit à côté de moi. Je me tournai pour lui demander de me laisser seule. Je ne pus rien dire. Il s'agissait d'une personne âgée. Je n'avais pas le c½ur de la faire changer de place.
 
-" Vous allez bien ?" s'inquiéta-t-elle.
 
-" Une peine de c½ur", déclarai-je simplement, n'ayant pas la force de mentir.  
 
-" Je suis désolée. Mais vous êtes jeune. C'était surement un garçon pas fait pour vous. Vous trouverez mieux", c'était des paroles de réconfort mais elles me firent encore plus mal. 
 
-" J'espère qu'elle pense différemment de vous", fit une voix masculine derrière.
 
-" Qu'est-ce que tu fais là ? Je pensais que tu avais pris ta décision quand tu as quitté mon appartement".
 
-" C'est le cas. Je suis allé faire ma valise. Si tu décidais de partir, je te suivrais. Pas seulement pour te faire changer d'avis mais surtout pour être avec toi. J'ai réalisé que je ne voulais oublier aucuns des moments que nous avons vécu ensemble. Chacun me sont précieux. Pour finalement arriver à la pensée que si je te perdais car j'ai refusé de nous donner une chance ça me ferait plus mal que d'être en couple avec toi et que tu meurs. Dans les deux cas, je te perdrais mais dans l'un je n'aurais aucun regret.Je veux t'aimer librement, je veux connaître ton corps et ton c½ur. Je veux vivre ton amour à chaque moment. Alors vivons pleinement comme si c'était la fin demain. Je t'aime" termina Grey. 
 
J'avais mes larmes qui continuées à couler cependant elles avaient changé. Elles étaient maintenant chaudes et représentaient le bonheur. Il me prit dans ses bras et me murmura. 
 
-" Réponds-moi s'il te plait. Dis-moi que tu m'as entendu. Je ne crois pas être capable de te redire ces paroles".
 
Je riais et pleurais en même temps. Mon Grey si taciturne, me faire une telle déclaration et cela devant les personnes présentes dans le train. Je pouvais être sûre de ses sentiments. 
 
-"Je t'ai entendu. Mais pourquoi ne pas me l'avoir dit chez moi ? Pourquoi avoir attendu que je sois dans le train ?"
 
-" Je te signale que tu devais partir que demain. J'avais vu ton billet de train en défaisant ta valise. Et puis je crois que je veux être un peu seul avec toi pour le début de notre histoire. Les autres ne nous auraient pas laissé tranquille surtout Mira et je voulais également éviter que Jubia s'en prenne à toi. Nous leur écrirons une lettre pour leur dire que nous sommes ensemble et que nous allons bien. Qu'est-ce que tu en penses ?"
 
-" Ce n'est pas très  juste envers Jubia mais je veux également être seule avec toi, en tout cas pour le début. Je suis un peu égoïste, je pense".
 
Nous nous embrassâmes, ne nous préoccupant pas de notre environnement. Enfin jusqu'à ce qu'une personne tousse à côté de nous.
 
-"Ah la jeunesse. Je pense que vous devriez aller dans un compartiment, vous serez plus tranquille" et elle fit un clin d'½il à Grey.
 
Je rougis en comprenant le sous-entendu. Et lui, il s'éclata de rire.
Ne pleure pas Lucy
 Grey et moi nous dirigions vers un compartiment pour être au calme. Nous nous assîmes en nous tenant la main.
 
-" Ça va ? Toutes ces émotions ne te submergent pas trop ?" me demanda-t-il. 
 
-" Si un peu mais ne t'inquiète pas. J'ai suffisamment pleuré ces derniers temps. Je crois que je n'ai plus de larme pour au moins un an !"
 
-" Dis-moi ça après que nous ayons retrouvé nos amis. Et surtout après que nous leur ayons dit que pendant nos 3 mois de "vacances", nous nous sommes mariés et que nous attendons notre premier enfant ! On va voir si tu n'as plus de larmes", ria mon pas si merveilleux mari.
 
-" Je te signale que c'est ton bébé qui me fait pleurer comme ça ! Alors ne te plains pas".
 
-" Je ne me plains pas. Je t'ai déjà dit que chaque moment avec toi me sont précieux. Même ceux où tu pleures, même ceux où tu me cris après".
 
Je lui cognai mon poing sur son épaule.
 
-"Aie ! Même ceux où tu me frappes" termina-t-il.  

Tags : GreyLu♥ - ONE SHOT

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.72.162) if someone makes a complaint.

Comments :

  • fairy-althea

    15/04/2017

    mitsu-kuro wrote: "Vraiment trop magnifique !! J'ai adorée"

    Merci beaucoup ^^

  • mitsu-kuro

    13/04/2017

    Vraiment trop magnifique !! J'ai adorée

  • fairy-althea

    04/12/2016

    Fairy-lovers20 wrote: "J'ai vraiment aimé la fin ! Je ne m'y attendais pas du tout ! ^_^"

    Tant mieux ^^

  • Fairy-lovers20

    03/12/2016

    J'ai vraiment aimé la fin ! Je ne m'y attendais pas du tout ! ^_^

  • fairy-althea

    12/08/2015

    titamandine0103 wrote: "magnifique OS. Je l'avais déjà dévoré mais je suis revenu pour le relire ^^ Vivement qu'un autre sorte...ou mieux : une fic Greylu ;)"

    Merci ^^
    Je profite des vacances pour reprendre l'écriture. Je vais essayer de sortir plusieurs Greylu ^^

  • titamandine0103

    12/08/2015

    magnifique OS. Je l'avais déjà dévoré mais je suis revenu pour le relire ^^ Vivement qu'un autre sorte...ou mieux : une fic Greylu ;)

  • fairy-althea

    14/05/2015

    lili-ice62 wrote: "Oh, c'est trop mignon, j'ai adoré du début à la fin, cette OS est génial. ;)"

    Merci, je suis heureuse qu'il t'ait plu ^^

  • lili-ice62

    14/05/2015

    Oh, c'est trop mignon, j'ai adoré du début à la fin, cette OS est génial. ;)

  • fairy-althea

    06/05/2015

    akatsuki-maria-sakura wrote: "C est une très belle os, grey lâche pas le morceau :)"

    Grey ne lâchera jamais Lucy ;-)
    MERCI

  • akatsuki-maria-sakura

    06/05/2015

    C est une très belle os, grey lâche pas le morceau :)

Report abuse